Maroc Informatique Programmation

Le Forum Marocain de Programmation Du Room Maroc_Salon_Informatique_Programmation
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Petit cours sur les masques de sous réseau chapitre : -3-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
croki_1
Apprenti


Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 12/05/2005

MessageSujet: Petit cours sur les masques de sous réseau chapitre : -3-   Ven 13 Mai à 21:59

3 Adresse IP et masque
3.1 L'adressage IP
Nous avons parlé d'adresses pour les machines, il est temps maintenant de définir ces adresses. On parle d'adresse IP (Internet protocol), car il s'agit du protocole qui permet d'identifier les machines et de router les informations sur Internet. Ces adresses sont codées sur 4 octets (voir chapitre 4 sur le codage binaire) et sont la plupart du temps écrite en numérotation décimale en séparant les octets par des points. Ca donne quelque chose comme ça: 192.168.132.24
3.2 Nombre de machines
En y regardant d'un peu plus près, on peut calculer le nombre de machines que l'on peut identifier à l'aide de cet adressage. Ainsi, on utilise 4 octets, soit 32 bits, soit encore 232 adresses (2 à la puissance 32 adresses) Or 232 = 4 294 967 296, on peut donc définir plus de 4 milliards d'adresses !!!
3.3 La séparation grâce au masque
Cependant, nous avons vu qu'il fallait séparer cette adresse en deux parties pour pouvoir identifier à la fois le réseau et l'adresse. Le masque comme l'adresse IP est une suite de 4 octets, soit 32 bits. Chacun des ces bits peuvent prendre la valeur 1 ou 0. Et bien il nous suffit de dire que les bits à 1 représenteront la partie réseau de l'adresse, et les bits à 0 la partie machine. Ainsi, on fera une association entre une adresse IP et un masque pour savoir dans cette adresse IP quelle est la partie réseau et quelle est la partie machine de l'adresse.
3.4 Le couple adresse IP et masque
Le masque servant à faire la séparation en deux parties sur une adresse IP, il est donc indissociable de celle-ci. Une adresse seule ne voudra rien dire puisqu'on ne saura pas quelle est la partie réseau et quelle est la partie machine. De la même façon, un masque seul n'aura pas de valeur puisqu'on n'aura pas d'adresse sur laquelle l'appliquer.
4 Le codage
4.1 Le codage binaire
Nous utilisons tous les jours un système de numération décimale. Avec donc 10 symboles (0123456789) qui nous permettent d'énumérer toute sorte de nombre en les plaçant dans un certain ordre. Cette place est primordiale puisqu'elle représente le passage aux dizaines, centaines, milliers, etc. Ainsi, tout nombre peut se décomposer en puissances de 10, par exemple:
324 = 300 + 20 +4 = 3*102 + 2*101 + 4*100.
Cependant, il existe d'autres modes selon la base dans laquelle on se place. Lorsque l'on utilise la base 2, on se place en numération binaire où seuls deux symboles sont utilisés. On peut, de la même façon, décomposer tout nombre en puissance de 2.
324 = 256 + 64 + 4
= 1*28 + 0*27 + 1*26 + 0*25 + 0*24
+ 0*23 + 1*22 + 0*21 + 0*20.

4.2 Pourquoi un codage binaire pour les ordinateurs ?
Pour les ordinateurs, c'est ce choix du codage binaire qui a été fait. Pourtant, il aurait été plus simple d'utiliser la base 10 avec laquelle nous sommes familiers. Cependant, les informations liées aux ordinateurs circulent sur des fils électriques. Sur ces fils, il est difficile de distinguer plus de deux états pour le signal, on peut par exemple choisir un état à 0 volts, et un autre pour 5 volts. On se retrouve donc avec deux valeurs possibles. C'est pour cela qu'on a choisi un codage binaire avec deux valeurs possible, 0 et 1.
4.3 Qu'est-ce qu'un octet ?
Un octet est une séquence de huit bits. C'est donc un nombre codé avec huit bits. Ainsi, si on transpose sa valeur en décimal, on obtient un nombre qui peut varier entre 0 et 255. Donc, dans une adresse IP, on ne pourra pas trouver d'autre nombre que ceux compris entre 0 et 255. Une adresse comme 192.65.25.428 ne peut pas être une adresse IP valide vu que son dernier octet n'est pas compris entre 0 et 255.
4.4 Ecriture binaire de l'adresse IP
Nous avons vu que l'adresse IP était composée de 4 octets écrits en notation décimale, séparés par des points, par exemple: 192.168.25.132.
Cette adresse peut aussi bien s'écrire en binaire:
11000000.10101000.00011001.10000100
Nous verrons par la suite pourquoi il est utile de revenir à cette notation pour bien comprendre le fonctionnement des masques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Petit cours sur les masques de sous réseau chapitre : -3-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bannir un sous-réseau.
» Petit Problème de Personalisation de Dossier sous Windows 7
» Petit Problème de Sous-Forum... Ça devrait être vite expliqué
» Passage en phpBB3 - Petit soucis d'affichage de notifications pour les sous sections
» Espace sous le pied de page sous Firefox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maroc Informatique Programmation :: Informatique Generale :: Réseau-
Sauter vers: